Le livre de ma vie. Souvenirs et réflexions, matériaux pour lhistoire de mon temps.pdf

Le livre de ma vie. Souvenirs et réflexions, matériaux pour lhistoire de mon temps PDF

Cherchant le calme pour mon âme torturée... je changeais de lieu. Hélas, il ne dépendait pas de moi de changer dépoque , sécrie lauteur du Livre de ma vie, le grand historien du judaïsme Simon Doubnov, assassiné par les nazis en 1941.Cette phrase illustre le destin exemplaire de cet homme qui lutta sa vie durant pour ses idées tout en poursuivant la rédaction de sa grande œuvre historique, rédigée contre vents et marées.Les conditions faites aux Juifs dans lEmpire tsariste ont façonné en partie son destin : élevé en Biélorussie, dans la zone de résidence imposée aux Juifs, il acquit une culture encyclopédique en autodidacte. Contraint, dès lâge de vingt ans, de gagner sa vie à Saint-Pétersbourg où il devait vivre en clandestin, il travailla comme journaliste dans diverses publications juives de langue russe. Cest alors quil découvrit sa vocation, lhistoire, à laquelle il consacra sa vie.Doubnov préconisait une solution originale qui se distinguait à la fois du sionisme, du bundisme et de lassimilationnisme : lautonomie culturelle du peuple juif qui devait donner sa place aux Juifs de lEmpire russe. Son autobiographie reflète le regard lucide de lhistorien sur la société qui lentourait et sur les événements, bien souvent tragiques, dont il fut témoin et acteur. Ressort de cet ouvrage le portrait dun homme rigoureux mais passionné, soucieux avant tout de transmettre le savoir et de témoigner.

TÉLÉCHARGER

LIRE EN LIGNE

TAILLE DU FICHIER 3.63 MB
ISBN 9782204060462
AUTEUR Simon Doubnov
FICHIER Le livre de ma vie. Souvenirs et réflexions, matériaux pour lhistoire de mon temps.pdf
DATE 03/04/2020

Le livre de ma vie. Souvenirs et réflexions, matériaux ... " Cherchant le calme pour mon âme torturée je changeais de lieu. Hélas, il ne dépendait pas de moi de changer d'époque ", s'écrie l'auteur du Livre de ma vie, le grand historien du judaïsme Simon Doubnov, assassiné par les nazis en 1941. Cette phrase i