Jeune dans sa tête - Une histoire critique du cerveau adolescent.pdf

Jeune dans sa tête - Une histoire critique du cerveau adolescent PDF

Les nouveaux savoirs neuroscientifiques sur le développement cérébral à ladolescence occupent depuis une dizaine dannées une place centrale dans lappréhension du problème jeune, au point dêtre devenus une ressource incontournable dans la gestion des enjeux sanitaires, politiques et sociaux liés à la jeunesse. Selon ces savoirs, les adolescente.s seraient soumis.e.s aux humeurs dun cerveau en pleine réorganisation, malléable et instable, qui impliquerait un manque de contrôle émotionnel et une impulsivité favorisant des comportements dits de prise de risques. Jeune dans sa tête porte un regard critique et acéré sur ce cerveau adolescent, objet biosocial récent auquel toute une classe dâge se voit réduite. Dans une perspective dhistoire culturelle et sociale des sciences, Christel Gumy analyse les éléments expérimentaux, institutionnels et contextuels qui ont contribué à la constitution dune adolescence définie par son immaturité et sa plasticité cérébrales. Elle met surtout en évidence, sous langle privilégié du genre, les modalités de convergence entre les recherches scientifiques sur le développement cérébral humain à ladolescence et le façonnage dun type dadolescente potentiellement délinquant, dépendant, invalide ou malade chronique. Cette enquête permet alors de considérer la manière dont les théories de ladolescence cérébrale reconfigurent les questions politiques et sociales liées à la jeunesse, mais aussi comment elles contribuent à la reproduction des normes sociales de genre, prescrivant ce quimplique de devenir un homme ou une femme.

TÉLÉCHARGER

LIRE EN LIGNE

TAILLE DU FICHIER 2.12 MB
ISBN 9782940563296
AUTEUR Christel Gumy
FICHIER Jeune dans sa tête - Une histoire critique du cerveau adolescent.pdf
DATE 08/04/2020

La très grande quantité d’hormones dans le cerveau influence directement la production de sérotonine (neurotransmetteur régulant l’humeur), ce qui peut expliquer l’instabilité des comportements à cette période. C’est aussi la raison pour laquelle le cerveau adolescent ne peut effectuer le même type de tâches que le cerveau adulte (ou du moins avec la même efficacité