Au service du Congo - Tome 2, de la résistance à lopposition.pdf

Au service du Congo - Tome 2, de la résistance à lopposition PDF

Témoigner pour le passé et prendre position pour le redressement du Congo-Brazzaville qui a connu et connaît de continuelles dérives, tel est le double souci de cet ouvrage. Ouvrage dune vie, dune époque, dun long parcours de services rendus à la nation, de lofficier de gendarmerie au chef des services spéciaux. Cet ouvrage est aussi un livre qui ouvre des perspectives. Celle de la nécessité dun sursaut national qui interpelle aussi bien le premier que le dernier des citoyens congolais. Le général Emmanuel Ngouélondélé Mongo, dans un entretien à bâtons rompus, sans tabou ni faux fuyant, a songé pour la première fois à tout évoquer. Des péripéties de sa jeunesse à son expérience dhomme dEtat puis dhomme politique. La vraie nature de sa passion pour lordre, la nation et la République. Ce quil a vécu comme aide de camp et officier dordonnance du président Marien Ngouabi. Comment, sous le président Joachim Yhombi Opango et son successeur Dénis Sassou Nguesso, il a organisé et tenu la Direction générale de la sécurité dEtat pendant douze ans, jusquà la dissolution de cette institution. Chef détat-major particulier sous Pascal Lissouba, pourquoi démissionne-t-il et comment à partir de sa lettre daoût 2003 au président Dénis Sassou Nguesso, entre-t-il en résistance puis dans lopposition. Ses espoirs et ses déceptions au sein du Front des partis politiques de lopposition congolaise.

TÉLÉCHARGER

LIRE EN LIGNE

TAILLE DU FICHIER 2.66 MB
ISBN 9782296993440
AUTEUR Emmanuel Ngouélondélé Mongo
FICHIER Au service du Congo - Tome 2, de la résistance à lopposition.pdf
DATE 04/02/2020

la séparation des deux Congo La séparation des deux Congo. Contrairement à des idées reçues, la Conférence de Berlin n'a pas dépecé l'Afrique, encore moins disloqué le Congo en deux entités. Elle a juste édicté les règles du partage. En effet, la Conférence de Berlin s'est réunie du 15 novembre 1884 au 26 février 1885 à l'invitation de Bismarck et en l'absence de tout représentant africain. Hormis Stanley