Porsche maintient la pression. Quelques semaines à peine après la présentation du Cayman GTS (troisième image), le constructeur allemand dévoile, sous forme de prototype déguisé, un coupé fortement virilisé. Espionné près du Nürburgring, son terrain de prédilection, cet engin se distingue par un châssis rabaissé, des roues de grand diamètre, des freins gigantesques, et une flopée d’appendices aérodynamiques. Le bouclier avant est généreusement ouvert, et, au bout du capot, une fente d’aération apparaît. Quant à la poupe, elle est surplombée par un énorme aileron fixe, installé en lieu et place du becquet escamotable du Cayman de série.

Quant à la poupe, elle est surplombée par un énorme aileron fixe, installé en...

Selon nos informations, cette version dopée devrait s’appeler Cayman GT4, même si Porsche n’a pas encore réservé ce patronyme en tant que marque. Malgré cette nomination, sous le capot arrière, il y aura bien un six-cylindres au programme. Ce boxer, vraisemblablement agrandi à 3,6 l de cylindrée, fournira plus de puissance que les 340 ch et 380 Nm du Cayman GTS, mais nettement moins que les 475 ch de la 911 GT3, histoire de respecter la hiérarchie. Les versions plus sages de la vénérable 911, en revanche, risquent d’avoir du mal à larguer cette pistarde à peine déguisée.