Un break de chasse, un SUV… à grand renfort d’études de style, la famille  TT  nous a préparés à sa prochaine diversification, qui lui permettra de séduire une nouvelle clientèle. Mais pas question d’oublier les adeptes de la formule actuelle. Au Mondial  de Paris, cet automne, le roadster présentera sa troisième génération, quelques mois après le coupé. Comme de coutume, il restera fidèle à la capote en toile et perdra les deux petites places arrière de la version fermée. On retrouvera aussi les principaux traits de style de la lignée, comme les grands arceaux arrondis derrière les sièges ou les passages de roue musclés. Un conservatisme contrebalancé par le faciès nettement plus anguleux qu’auparavant et la planche de bord novatrice, qui remplace le bloc compteurs par un large écran personnalisable.

Sans renier totalement le passé, comme en attestent les aérateurs toujours ro...

La fiche technique évoquera également le coupé, mais ce TT Roadster 2015 devrait tout de même étrenner quelques nouveautés. La boîte à double embrayage et sept rapports devrait être généralisée… en attendant une inédite transmission S tronic à dix rapports, capable d’encaisser encore plus de Nm tout en réduisant les consommations. Comme son prédécesseur, ce TT Roadster 2015 pourra aussi se conjuguer au diesel. Son 2.0 TDI devrait même disposer d’emblée de 190 ch, alors que le coupé débute sa carrière avec 184 ch. Par ailleurs, la sportive Audi est une bonne candidate pour la future version biturbo de ce bloc, qui développera 240 ch. Mais les adeptes de l’essence peuvent se rassurer : en attendant le futur TT RS, ils pourront choisir entre un 1.8 TFSI de 180 ch et deux 2.0 TFSI, gratifiés de 230 et 310 ch .