Remplacer une berline compacte par un crossover : Nissan ne peut que se féliciter d’avoir tenté ce pari, tant son Qashqai  a été couronné de succès. La firme nipponne ne se satisfait pourtant plus de la situation. Elle va bientôt renouer avec une offre plus classique, qui prendra le nom de Pulsar. Une appellation déjà en vigueur en Australie, pour un modèle qui ne devrait guère différer (deuxième image) de celui qui sera vendu en Europe. Révélée le 20 mai, la nouvelle compacte européenne de Nissan n’est en effet pas vraiment inédite. Elle est déjà vendue sur de nombreux marchés, comme la Chine, sous le nom de Tiida, ou les Etats-Unis, où elle est baptisée Versa et n’existe qu’en quatre-portes.

L'appellation Pulsar possède une longue histoire chez Nissan, et elle est enc...

Si le profil restera très sage, comme le confirment nos photos espion, la Pulsar commercialisée en France aura toutefois droit à un faciès inédit. Sa calandre, ses phares et ses feux de jour à diodes évoqueront les récents Qashqai et X-Trail . Autre spécificité européenne, la présence de moteurs diesel sous le capot, partagés avec la cousine Renault Mégane . Commercialisée à l’automne, cette Pulsar n’aura cependant pas la tâche facile dans une catégorie dominée par les Volkswagen Golf , Ford Focus  et Peugeot  308  en Europe : dernière compacte Nissan vendue chez nous, l’Almera avait connu une carrière anonyme.