La liberté de lenseignement (contre la loi Falloux).pdf

La liberté de lenseignement (contre la loi Falloux) PDF

En 1850, les conservateurs du Parti de lordre sont au pouvoir. Ils ont remporté les élections législatives en mai 1849. Mais le score non négligeable de la gauche républicaine à ces élections les inquiète et ils vont prendre une série de mesures contre le péril social. La première dune série de lois réactionnaires est préparée par le comte Falloux. Son but est de renforcer linfluence du clergé, garant de lordre social, dans le système denseignement. Dans ses Mémoires, Falloux résume son programme politique : Dieu dans léducation. Le pape à la tête de lEglise. LEglise à la tête de la civilisation. Les cléricaux reçoivent le renfort des conservateurs effrayés par le péril rouge dont ils attribuent lexpansion à lécole de la République. Au nom de la liberté de lenseignement, tout particulier peut désormais ouvrir une école sil est titulaire dun brevet ou (pour un collège) du baccalauréat, mais les membres du clergé sont dispensés de cette obligation. De plus, les autorités religieuses reçoivent un droit de regard sur lenseignement public : lévêque du diocèse pour le secondaire, le curé pour le primaire. Lors de la discussion sur la loi Falloux, à lAssemblée législative, Victor Hugo, avec son éloquence coutumière, séleva contre cette mainmise du parti clérical sur lécole.

TÉLÉCHARGER

LIRE EN LIGNE

La loi Falloux est une ancienne loi française sur l'instruction publique, promulguée le 15 mars 1850 sous la II République. Elle porte le nom du ministre de l'Instruction Publique, Alfred de Falloux. Elle aborde tous les aspects de l'éducation, à l'exception du supérieur, mais est surtout connue par ses dispositions sur la liberté d'enseignement principalement en faveur des catholiques. La liberté de l'enseignement supérieur en débat au début ...